1 866-860-5310

Blogue

L'actualité du Théâtre du Tandem

Habiter les terres – Mot de la directrice artistique

Par Hélène Bacquet, directrice générale et artistique

Il était une fois le Nord québécois : désert, frontière à repousser, espace à occuper. Terra nullius.

Il était une fois une Terre promise, décor d’un puissant rêve de régénération pour une nation canadienne-française investie d’une mission providentielle. Des pays neufs aux paroisses marginales, des films de l’abbé Proulx à ceux de Pierre Perrault, il ne s’écoula qu’une génération. Un royaume les attendait.

Il était une fois un Nord industriel, réservoir infini de ressources sur lequel s’édifierait le Québec moderne. Quelques villes-fantômes plus tard, l’Eldorado prit la forme d’une carte géologique sur laquelle on déplacerait des travailleurs, tels les pions d’un jeu de société. Fly-in/ fly-out.

Pour écrire Habiter les terres, Marcelle Dubois est revenue sur les lieux de son enfance. Sur la trace de ses légendes personnelles, elle y a glané
plusieurs des symboles collectifs d’un territoire qui incarna le mythe du Nord québécois, après les Pays d’en haut, avant la Baie James et le Plan Nord.

Habiter les terres s’ancre profondément dans une réalité géographique tout en la transcendant grâce à une poésie qui arpente les territoires de l’imaginaire québécois.

Habiter les terres interpelle le Québec d’aujourd’hui en le renvoyant à son histoire méconnue, à ses mythes oubliés.