1 866-860-5310

Une maison face au nord

Un texte de Jean-Rock Gaudreault

Résumé

Avec tendresse, humour et doigté, Jean-Rock Gaudreault raconte les saisons de toute une vie, en brossant subtilement le portrait social, économique, politique et familial d’un couple. – Christiane Laforce, Le Quotidien de Saguenay

Chicoutimi, 2005. Henri Simard (Guy Mignault) et sa femme Anne-Marie (Louisette Dussault) ont élevé trois enfants. Ils ont bâti leur existence de leurs propres mains, au propre comme au figuré. En faisant l’inventaire de sa vie de col bleu et de son atelier, Henri se sent coincé, le patrimoine qu’il a constitué et le pays dont il a rêvé perdent inexorablement leur sens et leur avenir. Entre un fils exilé à Boston, un jeune ouvrier guatémaltèque et un vieux Polonais, il se sent au bout d’une impasse malgré la bienveillance et la sagesse de sa femme.

La pièce Une maison face au Nord a été jouée à quarante-cinq (45) reprises en 2009, soit douze (12) représentations à Saguenay, douze (12) à Toronto, dix (10) à Rouyn-Noranda, dix (10) à Ville-Marie et une (1) à Ottawa dans le cadre du Festival Zones Théâtrales (festival de théâtre des régions et de la francophonie canadienne hors Québec).

Équipe

Texte : Jean-Rock Gaudreault
Interprétation : Louisette Dussault, Guy Mignault, Sara Simard. Marcelo Arroyo, Éric Chalifour et A.-J. Henderson
Mise en scène : Jacinthe Potvin
Costumes, coiffures et maquillages : Yasmina Giguère
Décor et accessoires : Serge Lapierre
Conception sonore : Catherine Gadouas
Conception des éclairages, direction technique, régie : Lyne Rioux
Directrice de production et assistante à la mise en scène : Catherine Sasseville

jean-rock-gaudreault-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Jean-Rock Gaudreault

Né à Jonquière en 1972 et diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en écriture dramatique en 1993, Jean-Rock Gaudreault a écrit depuis plusieurs pièces, autant pour les adultes que pour le jeune public. De La Raccourcie (1995, public adulte) à La Migration des oiseaux invisibles (2008, jeune public), en passant par Deux pas vers les étoiles (2001, jeune public), Pour ceux qui croient que la terre est ronde (2004, jeune public) et Une histoire dont le héros est un chameau et dont le sujet est la vie (2005, jeune public), ses douze textes dramatiques ont été produits par différentes compagnies à travers le Québec et la France. Plusieurs ont également tourné à travers le monde. Il a obtenu de nombreux prix pour son travail de dramaturge, dont le prestigieux Prix du Gouverneur Général du Canada du meilleur texte de théâtre francophone pour Deux pas vers les étoiles en 2003. Plusieurs de ses textes ont été publiés aux Éditions Lansman ou chez Dramaturges Éditeurs. Certains ont été traduits en anglais, en norvégien ou en japonais. Le texte Une maison face au Nord a été créé à l’occasion du 30e anniversaire du Théâtre La Rubrique et coproduit par le Théâtre du Tandem et le Théâtre français de Toronto.

Louisette Dussault

Dès sa sortie de l’École nationale de théâtre, Louisette Dussault part en tournée à travers le Canada et jouera ensuite dans la plupart des théâtres professionnels du Québec. Si de nombreux Québécois ont fait sa connaissance à la télévision dans l’émission pour enfants La Souris Verte, elle a également fait sa marque au petit écran dans Marylin et Les Super Mamies. Mais c’est au théâtre qu’elle se consacre principalement, s’engageant avec passion dans la création du répertoire théâtral québécois. En ce sens, elle fonde avec Jean-Claude Germain, entre autres, Les Petits enfants de Chénier en 1969. Elle est de la première lecture des Belles-sœurs de Michel Tremblay dont elle crée également Lysistrata (1969), Demain matin, Montréal m’attend (1970) et Mistero Buffo (1974), un texte de Dario Fo traduit par Tremblay. Membre du collectif féministe La Nef des sorcières (1976), elle fera aussi partie de la distribution de la controversée production Les Fées ont soif (1978) au TNM. Elle écrira et interprétera le spectacle Moman où elle incarne seule pas moins de quinze personnages. Elle promènera ce spectacle de 1979 à 1983, partout au Québec et ailleurs dans le monde. Il lui vaudra d’ailleurs le prix «chouchou» du Festival de Nancy (France, 1980) et le 2e prix ex-aequo du Festival de Sitges (Espagne, 1982). Elle marquera également de son implication le Conseil québécois du théâtre (CQT) ainsi que la Commission internationale du théâtre francophone (CITF). Son engagement dans le domaine des arts et de la culture lui vaudra le prix Gascon-Thomas (École nationale de théâtre du Canada, 1995), le prix Victor-Morin de la Société Saint-Jean-Baptiste et l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres de France (Paris 2003).

Guy-Mignault-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Guy Mignault

Directeur artistique du Théâtre français de Toronto depuis 1997, Guy Mignault est un homme aux talents multiples. Interprète apprécié des amateurs de théâtre et de télévision, il est aussi metteur en scène et auteur dramatique. On a pu le voir récemment dans les séries de la TFO, Francoeur et Météo +. Sur la scène du TfT, il a mis en scène Bonbons assortis de Michel Tremblay où il interprétait également Josaphat-le-violon. Antérieurement, il avait incarné deux personnages de Molière, Harpagon dans L’Avare, mis en scène par Jean-Stéphane Roy et Monsieur Jourdain dans Le Bourgeois gentilhomme. Il a signé la mise en scène du Dîner de cons qui a clos la 41e saison du TfT à guichet fermé. En plus de ses nombreuses fonctions au TfT, il crée à l’occasion des spectacles musicaux : C’était un p’tit bonheur, qui a remporté le prix Dora pour le Meilleur spectacle musical en 1998; La, la la, mine de rien; Autour de Kurt Weill et Et si on chantait? Enfin, il est aussi l’auteur de Bonjour, Monsieur de La Fontaine, spectacle pour jeune public qui a fait la tournée des écoles de l’Ontario pendant trois ans et qui a été vu par plus de 27 000 enfants.

Marcel Arroyo

Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada, Marcelo Arroyo a depuis œuvré en tant que comédien au cinéma, à la télévision et au théâtre. Chilien de naissance, à l’aise en français comme en anglais et en espagnol, on a pu le voir sur les planches dans de nombreuses productions telles que Down Dangerous Passes Road de Michel Marc Bouchard, That Woman de Daniel Danis, Platonov de Tchekhov, Aphrodite en 04 d’Évelyne de la Chenelière et Rêves de Wajdi Mouawad. Par ailleurs, il a exploré plus à fond le travail vocal dans le cadre de la fiction radiophonique La Guerre d’Arica réalisée par Line Meloche à la Chaîne culturelle de Radio-Canada. Au Théâtre de la Dame de Cœur à Upton, il a prêté sa voix pour interpréter, en espagnol, Shin, l’enfant-médecin, dans le spectacle Harmonia. À la télévision, il est Manuel dans la télé-série Tactik sur les ondes de Télé-Québec et il a été du téléroman Pure laine. Il a joué au cinéma dans Légendes urbaines ainsi que dans Ma voisine dans le ska.

A. J. Henderson

Issu de l’École nationale de théâtre du Canada (English Acting Section, 1972), A.J. Henderson a œuvré depuis comme comédien, directeur de plateau et enseignant. Il a également travaillé régulièrement dans les studios d’enregistrement de doublage, prêtant sa voix aux personnages de Little flying Bears, Ovide Video, Maya the Bee et Robinson Sucroe, pour ne nommer que ceux-là. Professeur à l’Université d’Ottawa, à l’Université Concordia et à l’École nationale de théâtre, il a aussi enseigné la voix parlée pendant 24 ans à l’Option-théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe. Au théâtre, il a, entre autres, joué au Centre national des arts à Ottawa, au Globe Theatre de Régina, au Centre Saidye Bronfman et à la compagnie Land of the young, alors que se succédaient ses participations à différents projets cinématographiques et télévisuels. Il a également dirigé l’interprétation de trois jeux vidéo pour la compagnie Microids et a joué plusieurs rôles pour Ubi-Soft.

Éric Chalifour

Fort de sa formation à l’UQAC, Éric Chalifour parcourt le monde du théâtre depuis déjà 15 ans où il œuvre comme comédien, metteur en scène et concepteur. On a pu le voir au Théâtre La Rubrique dans Le Déluge après, Pierre et Marie… et le Démon et Toilette de soirée. Aux Têtes Heureuses, il a joué dans Le Malade imaginaire, Onan et Le Misanthrope. Il était de la distribution de Fin de partie au Théâtre 100 Masques, Mon Isménie au Théâtre de la Suggestion et Georges Dandin à la Troupe du jour en Saskatchewan. De plus, il a participé à la création des pièces Du Bec et des Ongles, Lifting et Kapos-B12730 au Théâtre CRI, Une surprise pour VelaaI et Sophie dans la neige chez Les Amis de chiffon, ainsi qu’à quelques productions de la Société d’Art Lyrique du Royaume. En tant que metteur en scène, il a monté Le Festin au Théâtre La Rubrique, Un violon sur le toit, Miss Saïgon et Les Pirates de Penzance à la Société d’Art Lyrique du Royame et La Serva Amorosa au Théâtre 100 Masques. Il a également travaillée avec l’Orchestre symphonique du Saguenay Lac-St-Jean. Enfin, il occupe depuis 2006 le poste de directeur artistique de ManiganSes, Festival international des arts de la marionnettes.

Sara-Simard-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Sara Simard

Artiste aux multiples intérêts, Sara Simard exerce aisément différents métiers : comédienne, auteure, metteure en scène, scénographe et graphiste. On a pu la voir sur scène à Québec dans la pièce Le Bordel de la compagnie Diaphanes, ainsi qu’au Saguenay-Lac-St-Jean dans Le Désir, Entre-Deux et L’Espace entre nous au Théâtre La Rubrique. Après avoir fait quelques incursions remarquées du côté de la mise en scène et de la scénographie, dont une en danse avec le projet L’Envers du décor (Troupe Zusammen), elle gagnait, en 2004, le prix d’écriture dramatique dans le cadre du Festival du Jamais Lu avec son texte No et Bennie.

jacinthe-potvin-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Jacinthe Potvin

Native du Saguenay, comédienne, metteure en scène et directrice artistique, Jacynthe Potvin a interprété le personnage de Madeleine, dont plusieurs se souviennent, dans le téléroman 4 et demi. Mais c’est au théâtre qu’elle voue sa plus grande passion et ce, dès 1975 avec le Théâtre de Carton, l’un des groupes de création parmi les plus importants des années 1970-80. Codirectrice artistique du Festival Les Coups de théâtre et adjointe à la direction de la Maison Théâtre pendant quelques années, elle amorce une carrière de metteure en scène avec Le Pont de pierres et la peau d’images de Daniel Danis en 1996.

En 1999, dans la foulée du succès de sa mise en scène de la pièce de Jean-Rock Gaudreault, Mathieu trop court, François trop long (1998), elle fonde la compagnie de théâtre Mathieu, François et les autres…, une compagnie jeune public dont elle assume depuis la direction artistique. Cette pièce de Gaudreault connaîtra plus de 200 représentations au Québec et en France, et une version anglaise sera créée à New York. Sa mise en scène de la pièce Une maison face au Nord constitue sa cinquième collaboration avec l’auteur Jean-Rock Gaudreault.

yasmina-giguere-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Yasmina Giguère

Diplômée en scénographie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1999, Yasmina Giguère possède une grande expérience des arts de la scène. Elle a participé à plus de 30 productions, dont certaines avec les compagnies institutionnelles de la ville de Québec : le Théâtre de la Bordée (En pièces détachées – 2005, Ubu Roi – 2004) et le Théâtre du Trident (Ha ha ! – 2003). Elle a travaillé également avec la compagnie Ex-Machina de Robert Lepage, sur les spectacles 1984, The Busker’s Opera – 2005 et Lipsynch – 2008.

Elle a conçu et réalisé les décors, costumes et accessoires de plusieurs productions au Théâtre des Fonds de Tiroirs sous la direction de Frédéric Dubois. Elle a d’ailleurs été mise en nomination aux prix d’Excellence des Arts et de la Culture de Québec en 2005 pour la conception des 75 costumes de Vie et mort du Roi Boiteux et en 2007 pour les costumes de La Cantatrice chauve et La Leçon, deux spectacles du Théâtre des Fonds de tiroirs. À l’occasion des Fêtes du 400ième de Québec, elle a conçu les quelques 300 costumes de la production Les Misérables présentée au Théâtre Capitol. Yasmina Giguère a participé à trois productions du Théâtre du Tandem : Le Palier et 15 secondes – 2006 et Incroyable mais faux ! – 2007.

Serge Lapierre

Concepteur de décors, costumes, accessoires et marionnettes, Serge Lapierre collabore avec le Théâtre La Rubrique depuis 1993 et en est le directeur technique depuis 2000. En 16 ans, il a fait plus de 30 conceptions (costumes, accessoires, décors) sur 22 productions. Il a entre autres conçu les costumes pour Les Feluettes (1993) et Les Sept jours de Simon Labrosse (1996); les décors, costumes et accessoires pour Laguna Beach (1998), Cabaret des Nuits Blanches et L’Espace entre nous (2008) ainsi que les décors et accessoires de Celle-là (2001), Le Désir (2003), Le Festin (2006) et Je ne pensais pas que ce serait sucré (2007). Il a également travaillé avec la compagnie Schème Danse, le Théâtre Les Amis de chiffons et ManiganSes, Festival international des arts de la marionnette.

Catherine-Gadouas-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Catherine Gadouas

Compositrice, directrice de chœur, répétitrice, recherchiste, professeur de chant choral et directrice musicale à l’École nationale de théâtre du Canada, Catherine Gadouas a réalisé, depuis 1981, plus de cent créations de musique originale et de trames sonores pour les différentes scènes montréalaises, avec, entre autres, les metteurs en scène Pierre Bernard, André Brassard, Yves Desgagnés, Françoise Faucher, Denise Guilbeault, Lorraine Pintal, Claude Poissant et Jean-Pierre Ronfard. À la télévision, elle a signé la musique de plusieurs téléfilms et des téléséries Montréal PQ de Victor Lévy-Beaulieu et Sous le signe du lion de Françoise Loranger. Au cinéma, on a entendu sa musique dans Roméo et Juliette et dans Idole Instantanée du réalisateur Yves Desgagnés, de même que dans le court-métrage Now that we know de Sébastien Girard.

Lyne-Rioux-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Lyne Rioux

Diplômée en études cinématographiques de l’Université de Montréal en 1992, Lyne Rioux est une professionnelle très appréciée dans le domaine du spectacle en Abitibi-Témiscamingue. Elle fait partie de l’équipe du Théâtre du Tandem depuis dix ans où elle exerce tour à tour les rôles de conceptrice des éclairages, régisseure, assistante à la mise en scène, directrice de production, directrice de tournée et directrice technique. Membre de l’équipe de scène du Théâtre du cuivre depuis 1998, elle est également apparitrice de la SUM au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda.

Elle assure la direction technique de l’Agora des Arts, lieu de production/diffusion en arts de la scène à Rouyn-Noranda. À l’occasion, elle fait également de la réalisation vidéo et de la mise en scène pour des productions liées au théâtre d’intervention avec des organsimes communautaires. Avec Une maison face au Nord, elle en est à sa 18e production avec le Théâtre du Tandem.

catherine-sasseville-theatre-du-tandem-une-maison-face-au-nord

Catherine Sasseville

Diplômée de l’UQAC au baccalauréat interdisciplinaire en arts (BIA), Catherine Sasseville a collaboré, en tant que scénographe, à plusieurs productions dont Par la fenêtre, la forêt avec la compagnie L’eau du Bain; Les Soirées du Grand Écart avec le Théâtre 100 masques; Job, Les Sorcière de Salem et L’Impromptu d’Alma avec le Petit théâtre de l’UQAC. Au cinéma, comme assistante à la direction artistique, elle travaille sur Jeu d’esprit (Alexandre Smia), Péché originel (Manon Poudoulec) et Le Film de sa vie (Julien Lahmi). Au théâtre, elle a fait la régie de La Fabuleuse Histoire d’un royaume de Ghislain Bouchard, Marciel Hallucine (Hollo Company), ainsi que lors d’événements tels que le Festival de jazz de Montréal et Le Bal d’une nuit d’été à l’Orchestre Symphonique de Montréal.