1 866-860-5310

Un Suaire en Saran Wrap

Un texte de Manon Lussier

Résumé

Manon se souvient de sa mère Ginette, qu’elle a accompagnée dans l’expérience de la maladie et de la fin de vie.

De souvenirs en anecdotes, elle dresse le portrait d’une battante qui a choisi de prendre la vie à bras-le-corps, jusqu’au bout.

Un suaire en Saran wrap parle sans détour de la mort et de la vie, des héritages que l’on se transmet de mère en fille et des cadeaux cachés que nous réserve le deuil. 

Équipe

Texte : Manon Lussier
Interprétation : Odette Caron et Muriel Dutil (voix)
Mise en scène : Marie-Eve Gagnon
Scénographie et costumes : Joëlle Péloquin
Conception sonore : Éric Forget
Conception des éclairages, direction technique, régie et direction de production : Lyne Rioux

Manon Lussier

Manon Lussier

Formée à l’École de théâtre du cégep de Saint-Hyacinthe, Manon Lussier a poursuivi ses études à l’UQÀM où elle a obtenu une maîtrise en art dramatique. À la télé, elle joue la psychologue dans Yamaska, elle a participé aux émissions Toute la vérité, O’, Tout sur moi, et a été la fille aînée dans Le grand remous. Automne 2014, elle est du spectacle Le Vertige, mise en scène de Luce Pelletier, à l’occasion du 30e anniversaire du Théâtre de l’Opsis (Espace GO) et de la création Tranche-Cul de Jean-Philippe Baril Guérard (NTE). Elle enseigne à l’École de théâtre du cégep de Saint-Hyacinthe.

Sur scène, on a pu la voir dans différentes productions, notamment sous la direction de Serge Denoncourt (Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges, Les Belles-Sœurs), Jacques Rossi (La Mandragore, Le Grand cahier), Michel-Maxime Legault (Le spectateur condamné à mort), Christian Fortin (Pièce d’identité), Mario Borges (Huis-clos), Jean-Pierre Ronfard (Peer Gynt) et Lorraine Pintal (Les femmes savantes).

En 1996, son spectacle Fantômes de fantasmes, d’après Sade et Foissy (Théâtre Le Boléro) se mérite le «masque de la production régions», en plus d’être finaliste dans les catégories «masque de l’adaptation» et «masque de la mise en scène». Un suaire en Saran wrap a remporté le prix Roseq/Rideau 2010 et s’est mérité le Prix Coup cœur Télé-Québec 2010 au Festival FAIT de L’Assomption.

Odette-Caron-Christian-Leduc-un-suaire-en-saran-wrap-theatre-du-tandem

Odette Caron

Au cours de ses 35 ans de carrière, Odette Caron a joué dans plus d’une cinquantaine de productions au Théâtre de la Crique, au Théâtre Parminou et au Théâtre du Tandem, les plus récentes étant Lentement la beauté (2012), Incroyable mais faux (2007), C’était avant la guerre à l’Anse-à-Gilles (2005) et Grace et Gloria (2004). Ces rôles l’ont amenée à faire quelques tournées au Québec et au Canada. On a pu la voir à l’occasion dans des rôles épisodiques et des publicités à la télévision. Au cinéma, elle a joué dans La donation de Bernard Émond. Elle a été codirectrice artistique et générale du Théâtre du Tandem de 1997 à 2013. Elle a également joué les rôles de productrice et directrice de production au Théâtre du Tandem depuis sa fondation.

Redevenue témiscamienne à plein temps depuis un an, elle s’est impliquée dans le Téléthon régional La Ressource ainsi qu’auprès des étudiants de l’École Marcel-Raymond, en apportant son soutien à la réalisation du film Ils jouent avec les loups. Des ateliers avec les étudiants de 4e secondaire de l’école Rivière-des-Quinze sont en cours.

Muriel-Dutil-Stephane-Dumais-un-suaire-en-saran-wrap-theatre-du-tandem

Muriel Dutil

Muriel Dutil célèbre 44 ans de carrière cette année. Au théâtre, parmi plus de 80 productions, ne citons que les cinq dernières : Avec Norm (Rideau Vert), Thérèse et Pierrette à l’École des Saints-Anges (Denise Pelletier), Opium_37 ( 4’Sous), Félicité (Espace Go), Sacré Cœur (NTE).

Elle a également interprété de nombreux rôles pour la télévision, entre autres dans Virginie, l’Amour avec un grand A, (Gémeau de la meilleure interprète en 1987), Le Cœur découvert, Chartrand et Simone, Les Voisins, Mirador, Et puis (en lice pour un Gémeau dans Portrait Vidéo), Graffiti, Le Gentleman et La Promesse. En 2005, au gala des Masques, elle reçoit le prix de la meilleure interprète de l’année pour le rôle de Grace qu’elle interprète en compagnie d’Odette Caron dans la pièce Grace et Gloria de Tom Siegler traduite par Michel Tremblay. Cet automne, on la retrouvera dans la télésérie Nouvelle Adresse à la télévision de Radio-Canada.

Au cinéma, elle a interprété le rôle de la mère de Mimi dans Idole Instantanée d’Yves Desgagnés; Mme Odile dans Curling de Denis Côté et Dorine dans Ressac de Pascale Ferlan.

Marie-Ève Gagnon-théâtre-du-tandem-sans-pays-un-suaire-en-saran-wrap

Marie-Ève Gagnon

Diplômée de l’École nationale de théâtre du Canada, Marie-Eve Gagnon s’implique depuis vingt ans dans le milieu professionnel en tant que metteure en scène, dramaturge et pédagogue. Elle a réalisé une trentaine de mises en scène sur les scènes professionnelles du Québec et de la francophonie canadienne. Elle a écrit plus de 25 textes pour le théâtre.

Marie-Eve Gagnon se définit comme une passionnée de la vie en mouvement et des processus créatifs. Conseillère dramaturgique pour de nombreux auteurs, elle est aussi formatrice en gestion de carrière et directrice de l’Association québécoise des auteurs dramatiques. Elle donne des ateliers de jeu, de mise en scène et d’écriture dans les écoles de théâtre et dans le cadre des programmes de formation continue des associations professionnelles d’artistes.

Joëlle Péloquin

Joëlle Péloquin a été formée en scénographie à l’École nationale de théâtre du Canada et en production cinématographique à l’Université Concordia. Elle est actuellement conceptrice de décors, de costumes et de vidéos au théâtre et directrice artistique au cinéma.

Elle a signé, entre autres, le décor des opéras The Old Maid and the Thief et Amhal and the Night Visitors (mis en scène par Martine Beaulne au Monument National) ainsi que les décors de plusieurs long-métrages indépendants québécois. Elle est passionnée par les arts vivants, le cinéma, l’architecture et les nouveaux médias.

Éric Forget

Éric Forget est un artiste multidisciplinaire, évoluant comme acteur, compositeur et concepteur sonore. En tant que concepteur et compositeur, il y a participé à plus d’une soixantaine de spectacles, dont Nom De Domaine du Théâtre de Quat-Sous, Orphelins du Théâtre de la Manufacture, Gaëtan de Momentum, Dragonfly of Chicoutimi du Théâtre PàP, FURIES 1-24 / ALPHA de Montréal Danse, TITUS d’Omnibus, Vacuum de Danse-Cité.

Principalement impliqué au niveau du théâtre de création, il a aussi développé des affinités avec le milieu de la danse, du cirque et du multimédia. Comme comédien, nous avons pu le voir dans plus d’une trentaine de spectacles, entre autres dans : Les Mains De Mon Père de L’Arrière-Scène, Chante avec moi de L’Activité, L’Odyssée du Théâtre Il Va Sans Dire, Provintown Playhouse du Théâtre Pont Bridge, Contes urbains du Théâtre Urbi-Orbi, Discötek de Momentum ou encore Variations sur un temps du Théâtre de Quat’Sous.

Lyne-Rioux-Christian-Leduc-un-suaire-en-saran-wrap-theatre-du-tandem

Lyne Rioux

Diplômée en études cinématographiques de l’Université de Montréal en 1992, Lyne Rioux est une professionnelle très en demande dans le domaine du spectacle en Abitibi-Témiscamingue. Depuis dix-sept ans, elle fait partie de l’équipe du Théâtre du Tandem, au sein de laquelle elle exerce tour à tour les rôles suivants : conceptrice des éclairages, régisseure, assistante à la mise en scène, directrice de production, directrice de tournée et directrice technique. Membre de l’équipe de scène du Théâtre du Cuivre depuis 1998, elle assure également la direction technique de l’Agora des Arts, du Centre d’exposition de Rouyn-Noranda et de l’Orchestre symphonique régional. Avec Un Suaire en Saran Wrap, elle en est à sa 23ème production avec le Théâtre du Tandem.